J’ai enfin (presque) changé de vie !
Lifestyle

J’ai enfin (presque) changé de vie ! Alimentation, santé, sport, état d’esprit !

A cet instant précis, je suis loin de pouvoir me vanter d’être la wonderwomum la plus sportive des healthy food méga zen, mais dois bien avouer que ces derniers mois m’ont changé, et ce, à tout point de vue ! Je n’ai d’ailleurs aucune leçon à donner, ni aucune prétention, je serais juste moi à travers ce post en vous confiant ce qui m’a poussé à tout revoir, pourquoi, comment, et surtout, dans quel but !

Depuis que je suis devenue maman, voire avant, je m’étais complètement mise de côté. Une sorte de pilotage automatique s’était enclenché n’accordant d’intérêt qu’à bien remplir mon rôle de maman … De ce côté là, je reconnais avoir beaucoup de chance car ma fille correspond à l’enfant que j’avais imaginé : calme, gentille, rigolote, passionnée, curieuse, créative, volontaire et d’un respect profond. Je ne me rappelle d’ailleurs plus la dernière fois qu’elle a été punit, et pourtant, j’ai une tendance un peu sévère. Évidement que parfois je dois hausser la voix, évidement que parfois j’ai le droit à un caprice, le contraire serait vous mentir et je ne suis pas du genre à me voiler la face. Cela reste tout de même une enfant qui teste les limites, mais à faible dose, ce qui me va à souhait!

Là n’est pas la question, ni le problème. Le vrai problème c’est que je vis pour les autres, pardon, je vivais pour les autres. Je ne me laissais pas aller non plus, loin de là, mais je réfléchissais vite pour n’être essentiellement que dans l’action afin que personne ne manque de rien. Être irréprochable. diriger, savoir anticiper et surtout maîtriser. Parfois je me demande comment j’ai pu assumer les tâches du jour de mon agenda en sus de celles du lendemain…une vraie tornade…épuisante, surtout pour ma famille avant moi-même.

Se dévouer et ne penser qu’à l’autre. Anticiper, tirer sur la corde, ne pas écouter son corps, qui au passage, finit par dire stop. Vient ensuite le mental, qui s’écroule à la suite de déceptions, d’innombrables déceptions qui fragilisent et finissent par achever une personne comme moi.

Je n’étais tout simplement pas moi !

« Loin de moi l’idée de me lamenter ou me plaindre, je ne peux vous raconter que certaines choses futiles afin de comprendre car, sincèrement, je reviens de loin, très loin. »

Tenir ce blog m’a fait du bien au départ, puis du mal par le manque d’intérêt de certains, puis du bien à nouveau grâce à des rencontres. Certains moments m’ont donné des ailes, d’autres m’ont littéralement plombé. Heureusement, j’ai pu compter sur certaines personnes qui m’ont particulièrement épaulée.

C’est donc fatiguée de tout contrôler, de stresser pour tout et son contraire, fatiguée de planifier, de faire un millier de choses et me disperser, fatiguée de vouloir plaire et me comparer, fatiguée de me sentir nulle et mal dans ma peau, fatiguée de vouloir faire plaisir, que j’ai entamé un tournant personnel qui fait que maintenant, j’essaie de penser à moi.

 

Comment ? Qu’est-ce qui a changé réellement ?

« Ce qui nous empêche de changer, ce ne sont pas seulement nos doutes mais bien plus souvent nos certitudes… Sénèque »

Comment j’ai eu ce déclic? Je dirais un peu grâce à ce blog par l’envie de faire moins mais mieux. Je mets du temps à me réaliser à travers celui-ci, mais j’ai besoin de ce temps pour en faire quelque chose qui me corresponde vraiment. J’en ai développé une soif d’apprendre un peu trop prononcé parfois, d’où la dispersion. C’est également à la suite de déceptions et de questionnements. J’ai cette fâcheuse tendance à donner rapidement, à faire confiance rapidement et la moindre remarque déplacée ou injuste suffisent à me faire flancher. Oui, je l’admets, je suis très susceptible, sensible et émotive. Mon évolution professionnelle quant à elle ne me correspond plus du tout, l’ambiance et le fait de travailler loin de chez moi deviennent pesants. Et enfin, l’arrêt de la cigarette en mars dernier y est également pour beaucoup. La prise de quelques kilos au passage m’ont fait du mal au moral et m’ont ainsi amené à changer mes habitudes pour éviter tout dégâts collatéraux!!!

 

L’alimentation

Comme la plupart, je n’ai pu passer au travers de ces diktats d’instagrameuses healthy food et leur photos alléchantes. L’arrêt de la cigarette m’a mené à vraiment me questionner sur mon alimentation afin de ne pas trop grossir. Sans me plonger tête baissée dans certaines astuces ou un régime draconien, j’ai décidé de me former à la nutrition et depuis peu à la naturopathie. Faire attention à ce que je mange, oui, mais je voulais comprendre comment cela fonctionnait, réapprendre à manger, à cuisiner, à faire attention à mes achats tout en me faisant plaisir.

J’ai donc changé mes habitudes, je prends plaisir à cuisiner et ma famille en est ravi. J’avais commencé par grossir dès l’arrêt de la cigarette, puis me suis stabilisée cet été et commence enfin à voir mon corps s’affiner à nouveau. Je précise que je me fais plaisir et ne subis aucune frustrations. J’essaie de manger 80% du temps sainement et les 20% restants, je fais ce que je veux ! La vie est trop courte pour se priver des bonnes choses ! Je suis tout simplement une épicurienne à l’écoute de son corps.

Mes pêchés mignons: Le chocolat, les viennoiseries, le vin rouge et les gâteaux apéro…

 

Le sport

Je ne suis pas une sportive à la base. J’ai toujours fait plus ou moins mes abdos chez moi. Je déteste la salle et n’ai jamais le temps pour les cours collectif. Je suis une passionnée de danse, mais à chaque fois que je reprends, je finis par ne plus pouvoir être assidue et ça me frustre (vous connaissez le prix des cours particuliers !!) donc je n’y vais plus.

J’ai commencé un programme de dingue en avril dernier, vous savez, les fameux « un corps de rêve en douze semaines…. »! Je faisais ce programme matin et soir avec une pause le dimanche. Au bout de 8 semaines, qu’es-ce que j’y ai gagné? Une prise de masse musculaire qui ne me plaisait pas et un malaise à la fin de ma session corde à sauter par 30 degrés. Trop, c’était tout simplement trop. Rajouté à cela la canicule de juin, il fallait être folle (comme moi) pour faire du sport le soir!!!

Ça m’a littéralement dégoûté. J’aurais dû continuer, à plus petite dose, tôt le matin, mais non…dégoutée.

Je me suis donc initié à une méthode plus douce : du yoga mélangé à du pilate avec une touche de barre au sol. Ma méthode à moi quoi ! Ce qui me réussit bien mieux car cela muscle en douceur et en fitness. Il me manque tout de même une séance que j’appellerai « défouloir » de temps en temps…à voir plus tard. Mme Barreshape si tu me lis, un cours sur Aix, is it possible ? (un mélange de danse classique, du pilate, du yoga et du cardio training, parfait pour moi qui mélange les styles!!!)

Ajoutez à ce doux programme un peu de piscine à raison d’une fois par semaine…et le tour est joué.

Je pense trouver l’équilibre et souhaite vivement approfondir le yoga bientôt.

ps : ah oui, j’ai substitué depuis peu les Escalators de la gare Saint Charles aux escaliers…aïe aïe aïe, ça brûle les cuisses…pas loin d’une centaine de marches, ça compte non?

La méditation

Le matin au saut du lit, dans le car ou en vacances devant un somptueux et paisible paysage… Lâcher prise  et accepter de ne rien faire n’est pas évident je vous l’accorde, mais si je peux le faire (moi la fille dont le cerveau bouillone d’idées et de questions qui ne tient pas sur une chaise) vous pouvez le faire aussi !

Pourquoi j’ai voulu me lancer ? C’est une suite logique, je l’ai fait sans m’en rendre compte. Une chose a changé puis une autre, et je me suis intéressée à tout ce qui touche de près ou de loin au bien-être. La méditation ou plutôt la visualisation positive en fait partie.

La santé

Depuis quelques mois, je suis devenue une adepte de tout ce qui est naturel en tout cas pour tout ce qui touche à la santé. Plantes, huiles essentielles, épices, superaliments… Je me forme au mieux afin d’affiner mes connaissances car je ne jure que par ça depuis que j’ai personnellement les preuves d’efficacité. Disons qu’au lieu de prendre un ibuprofene, je vais d’abord utiliser mon stick de menthe poivrée mélangé à de la lavande. Me faire une tisane de thym dès les premiers signes de toux. Des inhalations d’huiles essentielles de thym, eucalyptus et ravintsara en cas de rhume…  Avant d’aller chez le médecin, je cherche d’abord une alternative saine.

Je suis également une fervente des compléments alimentaires. Nous avons tous attaqué notre cure pour renforcer nos défenses immunitaires que je vais compléter avec de la gelée royale et du propolis.

D’ici la fin de l’année, je vais m’essayer à une cure soit de jeûne, soit de monodiete, soit de jus. Purifier mon organisme pour réintroduire des bases saines d’alimentation. Je vous reparlerai plus en profondeur de cela dans un autre post.

La beauté

« La beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même » Coco Chanel

La beauté, c’est à la fois subjectif et universel. Ça parle à tout le monde et pourtant, c’est indéfinissable. La beauté au naturel (ou pas) est passionnante. Je créer d’ailleurs, dès que je le peux, mes cosmétiques. Je suis une dingue des huiles (démaquillage, visage, corps…), qui plus est, je les retrouve dans ma cuisine !

J’ai tout un rituel depuis des années que j’ai amélioré grâce au layering, cette formidable technique japonaise (d’autres diront coréenne). LE geste N°1, MON geste N°1 est le démaquillage. Pour une peau saine, je procède à un rituel tous les soirs sans exception! Je ne vais pas rentrer dans les détails car cela fera également l’objet d’un autre post.

Le style

Je n’ai plus les mêmes moyens qu’avant, ni la place pour une penderie géante. Je suis toujours aussi dingue de chaussures et aime beaucoup m’habiller sans être une férue de mode. D’ailleurs, suivre la mode (ce que je n’ai jamais fait) m’a toujours consterné.

Depuis que je suis maman, la priorité est ma fille et bien sûr, en aillant une fille, je joue un peu à la poupée. C’est donc une garde robe bien fournie qui est présente dans sa chambre contrairement à moi. Si je n’ai pas tendance à me laisser aller, c’est côté vestimentaire que j’ai quand même dû faire un gros sacrifice. Depuis la naissance de Nina, on m’a donné voire prêté des vêtements et j’ai acheté 2-3 bricoles par-ci par-là.

J’en ai eu marre, marre de ne pas être moi, marre de ne pas me faire plaisir, marre de ne pas me sentir bien dans mes vêtements… Je me suis donc concoctée une collection capsule qui me correspond dont j’achète les pièces au fur et à mesure. J’adore l’idée qu’avec 10 pièces tu puisses composer 10 tenues. Bref, on en reparle?

La photographie

J’adore ça. J’en fait souvent, un peu moins ces derniers temps, mais je reprends du service doucement. L’Amoureux m’a d’ailleurs formé techniquement et depuis peu, il m’a initié à Photoshop car je souhaite faire de la photo plus créative ainsi que de la photo animée. Apprendre est fabuleux. Ça aussi c’est une phase que j’avais laissé de côté et pourtant, c’est magique. J’ai hâte de retourner en forêt pour un photoshoot avec Nina !

La lecture

Il y a tant à dire … Je me passionne pour tout ces guides pratiques, le développement personnel, la photo, le bien-être, les biographies, les DIY, la beauté au naturel, les médecines douces, mais aussi des romans parfois qui m’influencent dans le bon sens et qui viennent confirmer que je me suis bel et bien enfin trouvée. Oui, c’est un effet de mode ces bouquins, je ne suis pas stupide, la tendance healthy et compagnie, c’est très tendance, mais depuis quand vouloir aller mieux est une mauvaise mode ? Depuis quand, prendre soin de soi aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur est un problème ?

Personnellement, je suis devenue addict à tous ces livres qui m’accompagnent sans relâche. Je me suis même inscrite à une formation pour qui sait, une future reconversion? Tout ça pour dire que oui, ça a changé ma vie et surtout ma façon de voir les choses.

Les voyages

C’est quelques choses de très importants pour nous. Ici ou ailleurs, notre besoin d’évasion est perpétuel. Nina adore ça et nous avons d’ailleurs décidé qu’à la place d’un jouet, nous lui offrirons un week-end prolongé à l’étranger pour ses anniversaires. Bien plus enrichissant et tellement bon pour son avenir, son ouverture d’esprit et sa façon d’être. Nous sommes très chanceux car nous avons déjà visité pas mal de pays et envisageons l’échange de maisons pour estampiller davantage notre passeport ! Un road tripp nous trotte également…en attendant, nous partons de temps à autre pas très loin d’ici et à Noël, direction Lisbonne !

Voici en résumé (bien trop long à mon goût) de ce qui a changé pour moi ces 6 derniers mois. Je vois ça comme une mue, une transformation, un changement de vie à venir qui je pense n’est pas encore pleinement achevé, mais qui est déjà bien en marche.

A dans 6 mois, pour un autre bilan…

Belle journée !

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply