Ne rien lâcher Nina By Nani
Lifestyle

Ne rien lâcher

Connaissez-vous cette sensation qui vous ronge ? Celle qui ne vous lâche pas ? Celle qui vous frustre ? Cette sensation de ne pas vouloir lâcher prise ?

C’est exactement ce qu’il m’arrive. J’ai ce rêve depuis gamine qui ne me lâche pas ! La danse.

Je danse dans ma tête le matin dans le car, je danse à nouveau le soir au retour, je danse également au coucher. Je danse avec ma fille ou seule dans mon salon, personne ne me regarde, et c’est tant mieux, je suis gênée. Gênée d’avoir un rêve qui ne se réalise pas, gênée par mon image, gênée par ma confiance perdue.

A chaque fois que je me rapproche un peu de ce rêve, vient le manque de temps, le manque d’argent parfois et puis j’abandonne, je me dis que ce rêve n’est pas pour moi.

Oui sauf que deux heures après, la danse, elle, ne m’a pas quitté. J’ai beau me dire que c’est fini, que cela n’existera jamais, mais rien y fait, c’est bien réel, bien présent.

Je regarde sans cesse des vidéos, j’ai pris des cours particuliers, j’ai suivi de près danse avec les « stars », non pas pour mon affection envers les personnages, mais juste pour voir de la danse, juste pour parfaire mes chorégraphies virtuelles, juste pour rêver un peu.

Et puis, il y a eu ce dessin animé, Ballerina. C’est l’histoire d’une orpheline, Félicie, qui désire devenir danseuse à l’Opéra de Paris. Son désir est tellement fort qu’elle va tenter le tout pour le tout, elle n’a rien à perdre (moi non plus finalement) et parvient à réaliser son rêve.

A la fin du film, j’ai pleuré, beaucoup pleuré, à chaudes larmes je dirais même. Il n’y a aucun doute, cette œuvre est remplie d’émotions, d’humilité, de respect, d’amour, de sagesse et de ténacité, mais ce n’est pas pour ces raisons que je me suis laissé submerger, non, je crois tout simplement que j’étais triste. Triste de ne pas m’être donner les moyens de parvenir à ce rêve, triste de passer à côté de ce rêve, triste de laisser passer ma chance.

Je n’ai plus le choix, il va falloir affronter le miroir, il va falloir effleurer le parquet, il va falloir ressentir la musique car c’est décidé, je vais m’y remettre. Peu importe le temps consacré, peu importe l’évolution. Une chose est sûre c’est que si je ne fais rien, cette tristesse, ce regret, cette frustration resteront ancrés en moi et il m’est insoutenable de mettre cela de côté pour ensuite me morfondre et regretter.

Je suis lucide et n’envisage évidement pas l’opéra de Paris ou toute autre grande école de danse, j’envisage juste de danser.

Telle est ma devise : ne rien lâcher.

Belle journée !

Ps : Filez voir Ballerina, un moment magique avant Noël!

***

Avez-vous déjà ressenti cette vague d’émotions ? Quels sont vos rêves, hein, dites-moi ?

Ne rien lâcher Nina By Nani

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

 

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

 

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

 

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

 

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

 

Ne rien lâcher Nina By Nani

Source Pinterest

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply