Slow life
Lifestyle

Et si on adoptait la slow life ?

Vous avez la sensation que tout va trop vite ? Vous vous sentez pris au piège d’un tourbillon infernal ?  Vous en avez marre de tout effectuer dans l’urgence ? Ras le bol de courir après le temps ? Vous aussi, vous aimeriez vous poser, vous détendre, reprendre des forces, prendre le temps tout simplement ? J’ai un petit remède pour cela, adoptez la slow life !

C’est  à travers de doux et simples moments que j’ai réalisé vouloir prendre un tournant dans ma vie. Vivre à cent à l’heure était devenu mon rythme quotidien jusqu’à ce que j’implose.

Pour ma part, prendre un thé et apprécier les notes ou les effluves, faire du yoga ou de la méditation avec Nina, observer une goutte d’eau descendre le long d’une feuille dans la forêt… pas évident d‘imposer un tel ralentissement pour une personne qui a la bougeotte comme moi, mais ralentir la cadence devient possible si on le souhaite vraiment.

LA SLOW QUOI ?

Ce mode de vie ne date pas d’hier. Tout est parti de la slow food en Italie il y a une trentaine d’années. Le principe, en gros ? Manger bon propre et juste en réponse à la fast food !

Nous avons ainsi vu apparaître une déclinaison de la slow food en : cosmétique, éducation, travel, health…

Sans tomber dans l’extrême, j’ai pioché dans toutes ses façons de vivre, des ingrédients qui me semblaient bon pour nous et en ai fait MA RECETTE de slow life.

AU QUOTIDIEN ?

Je dirais simplement qu’aussi souvent que possible, je débranche mon câble d’alimentation et vit sur ma batterie en faisant attention de ne pas la décharger en quelques minutes !

Sur la route, étant donné que je prends majoritairement les transports en commun, je lis ou j’écoute de la musique, j’arrête de surfer sur internet ou répondre à mes mails. Quand c’est possible, on se déplace au maximum à pied.

 En famille, nous nous accordons des pauses propices aux activités créatives, aux balades dans la nature, au yoga, à regarder un dessin animé…

Cette année, nous avons décidé de ne pas inscrire Nina à une activité extra scolaire car cela lui imposait un rythme qu’elle ne souhaitait pas forcément. En contre partie, une fois par mois, nous lui offrons l’activité de son choix (poney, théâtre, spectacle, danse, ateliers divers…) afin qu’elle découvre un peu de tout.

On lui raconte beaucoup d’histoires, nous allons régulièrement à la bibliothèque en quête de nouveautés.

Côté repas, nous allons cueillir nos fruits et légumes dès que possible, nous essayons de faire travailler les producteurs locaux et de gagner en qualité.

Pour le reste des courses, nous nous faisons livrer…quel gain de temps et d’énergie. C’est vrai que les trois étages sans ascenseur ne m’ont pas longtemps laissé le choix. Il est évident que je ne reviendrai pas en arrière ne serait-ce que pour le temps que ça m’offre pour autre chose !

Côté travail, je n’ai pas forcément le temps de faire une pause régulièrement mais m’y force parfois pour sortir la tête du guidon. Mon petit plus, j’essaie de m’offrir une journée par mois pour être soit avec l’Amoureux, soit avec Nina, soit seule avec moi-même !

En voyage, on abandonne les guides et on part à la rencontre de la population. Nous fuyons la foule et les lieux ultras touristiques. On improvise absolument tout une fois sur place, ce qui en fait à chaque fois, de précieux moments voir mémorables. Bref, on ne consomme peu, on expérimente.

Côté écologie, je ne suis pas pro écolo, loin de là, mais nous appliquons tout de même pas mal de gestes simples au quotidien. Tri sélectif, éteindre tous les appareils possédant une veille, couper le wifi la nuit (notamment parce que la box est dans notre chambre !), faire attention à l’eau qui coule, même Nina a le reflexe d’éteindre l’eau pour se savonner (n’oublions pas que cette nouvelle génération peut changer bien des choses si nous leur apprenons quelques gestes basiques), bocaux dans la cuisine pour le vrac, machine en heures creuses, ampoules basses consommation partout dans la maison, cultiver mes aromates, plus de bouteilles en plastiques, cosmétiques solides et naturels… Je ne vais pas tout vous décrire, cela fera sans doute l’objet d’un autre article!

 

ET ENSUITE ?

J’ai eu la chance d’avoir le déclic, je ne suis pas prête de m’arrêter en si bon chemin. De plus, en tant que parent, offrir la possibilité à Nina de goûter à ce mode de vie lui offre bien des choses et c’est sans doute une chance. Adopter une slow life me permet de récupérer quand le besoin s’en fait ressentir, mais surtout de m’octroyer des pauses avant le trop plein. J’ai l’impression d’avoir repris possession de mon emploi du temps, je cours (un peu) moins et ma créativité dit merci au temps gagné!

La maman working girl accrochée à son téléphone tout en courant pour attraper son bus serait-elle devenue ringarde ?!

Accordez-vous du temps dès que possible, vous en ressortirez bien plus forte pour affronter le reste !

Belle journée.

Voici quelques blogs 100% Slow life :

http://www.myslowlife.fr/

http://www.laslowlife.fr/

http://les-choses-simples.com/

http://www.zen-et-organisee.com/tag/slow%20life/

Slow life

Slow life

Slow life

Slow life

Slow life

Slow life

Slow life

Slow life

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply