Sainte Victoire
Beauté Créativité Interviews Studio

INSPIRATION # 2 : Sainte Victoire

David Desquiens créateur de bien-être pour l’atelier Sainte Victoire

C’est avec un véritable coup de cœur teinté de bleu-vert que je reviens pour une seconde interview.

Je nourris une profonde admiration pour les créateurs à histoire et David en a une bien jolie à raconter ! Avec les modes bien-être qui fleurissent un peu partout, on oublie parfois qu’on peut aussi trouver des perles près de chez nous. Moi, j’avais envie d’en savoir un peu plus sur la pureté de ses produits.

Des savons aux cosmétiques en passant par les bougies ou parfum d’ambiance (vous connaissez mon addiction pour les bougies), je vous invite à retrouver toute la gamme durant les mois de juillet et août sur le cours Mirabeau lors du marché des créateurs !

Je vous laisse sans plus attendre découvrir qui se cache derrière l’atelier Sainte Victoire !

Instagram

Facebook

Twitter

Site internet

Vidéo

 ________________

 

Sainte Victoire

 

Qui se cache derrière David Desquiens ?

J’ai 44 ans, je suis papa de deux petites filles. Originaire du nord de la France, je suis arrivé en Provence il y a 15 ans, où j’ai rencontré ma compagne quelques années plus tôt. J’ai rapidement pris goût à la qualité de vie en Provence, et nous avons naturellement décidé de nous y installer.

 

Quel est votre parcours et à partir de quand avez-vous décidé de vous lancer dans les produits de bien-être ?

J’ai étudié le design industriel puis j’ai travaillé quelques années dans des agences de design, à Paris et Bruxelles, sur le développement des emballages de produits de grande consommation. J‘ai fait également un passage en grande distribution où j’ai travaillé sur le design des produits à marque de distributeur.

Quand je suis arrivé en Provence, j’ai eu l’opportunité de créer une école de graphisme à Aix-en-Provence, l’école intuit lab. J’ai dirigé cette école pendant 10 ans, de 2006 à 2016.
Après 10 ans, et à l’âge d’une certaine maturité, j’avais besoin de revenir à la création, et à des choses plus authentiques, plus proches des producteurs, des artisans.

Créer une marque élégante de produits artisanaux a été une forme d’évidence pour mon plaisir et mon équilibre personnel, car ce projet concilie mon gout pour la création et mon intérêt pour les artisans.

 

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Je suis rapidement tombé sous le charme d’Aix-en-Provence, et j’ai toujours pensé que cette ville était plus qu’une ville. Elle porte en elle une personnalité singulière, des valeurs, un caractère qui font d’elle plus qu’une ville, une marque. J’ai voulu créer une marque à l’image de la ville, élégante, naturelle. Une forme de chic sobre sans ostentation.

L’inspiration est partout à Aix : un parfum du jardin du pavillon de Vendôme, une fontaine au détour d’une rue, un détail sculpté au hasard d’une façade, la langueur de ses ruelles et l’ocre de ses murs sous la chaleur d’été, une belle aixoise attablée sur le cours Mirabeau … et tout ça au cœur d’une Provence naturelle et authentique, et à quelques kilomètres du turquoise des calanques.

 

Pourquoi Aix-en-Provence ?

Il y a à Aix une atmosphère très particulière, liée à la taille de la ville, sa population, son patrimoine architectural, son histoire, ses fontaines, ses événements culturels … Cette ville concentre une forme de simplicité, d’élégance naturelle, et de dynamisme. Ce sont des valeurs qui me parlent et dans lesquelles je me retrouve.

 

Quels sont les différents intervenants pour la création de vos produits ?

Pour la création, je travaille tout seul. Je dessine les produits, je conçois les parfums, je dessine les emballages … Je peux passer des jours sur un détail, tant que je ne suis pas satisfait. Je suis un peu perfectionniste, mais ce sont les détails qui font la différence, et comme disait le célèbre architecte Mies Van der Rohe  «  Dieu est dans les détails ». Par exemple, nous avons passé des heures à régler la couleur dégradée du flacon des savons liquides. L’utilisateur ne se doute pas du temps passé sur la création, mais je suis convaincu que c’est l’homogénéité et la cohérence de tous ces petits détails qui font que la gamme est cohérente et harmonieuse.

Ensuite, je cherche l’artisan qui saura produire le produit tel que je l’ai conçu. Je les rencontre, on fait des prototypes, des essais, des tests de couleurs, de parfums … Je travaille exclusivement avec des artisans provençaux. Par exemple, les bougies parfumées rassemblent le travail de 5 corps de métier différents : un parfumeur, un cirier, un potier, un tourneur sur bois, un potier et un cartonnier.

 

Quelles sont vos valeurs en quelques mots ?

Simplicité, authenticité, respect, honnêteté.
Je suis originaire d’une famille simple qui m’a inculqué des valeurs nobles : le travail, le respect … mais je suis aussi un esthète. J’apprécie les belles choses. Je déteste la vulgarité et le bling bling. J’ai une profonde admiration pour le travail manuel des artisans d’art.

 

Comment définiriez-vous le mot « Style » ?

Je crois que le terme « identité » est plus juste. Une marque possède des valeurs, des caractères, qui se traduisent ensuite visuellement. Pour nous, ça pourrait être la fraîcheur, l’authenticité, la simplicité, l’élégance. J’essaie de retranscrire ces mots en images à travers les produits, les emballages, la communication.
Ensuite, il y a des modes, des tendances qui peuvent venir affecter les créations.
Le style peut évoluer dans le temps mais l’identité, elle, reste.

 

Je sais que les idées ne manquent pas, mais à court terme, quels sont vos projets (si pas confidentiel bien sûr) ?

A très court terme, l’objectif reste de pérenniser la marque en vendant nos produits et en développant le réseau de distribution. Si tout va bien, nous proposerons à Noël ou au printemps prochain, 2 ou 3 nouveaux produits qui s’inscrivent dans nos valeurs, et dans la complémentarité de la gamme existante. Je souhaite également aller encore plus loin dans la formulation naturelle de nos produits, et travailler également sur des modes de consommation plus respectueux de l’environnement (exemple : recharges)

 

Le mot de la fin ?

Merci pour l’intérêt porté à nos produits et longue vie à Sainte-Victoire !

 

***

Sainte Victoire

 

 

Sainte Victoire

Sainte Victoire

 

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply